Danse avec le temps

1 septembre 2009

danse_avec_le_temps

Si un jour vous étiez confrontés à un événement incroyable, inexplicable, inavouable, quelle réaction auriez-vous ? À Longèves, dans un petit hameau paisible au cœur de la Vendée, David Brémaud pensait couler des jours heureux jusqu’au jour où, à treize ans, au cours d’une balade des plus ordinaires, il fut exposé à un phénomène qui dépasse tout entendement…
Cette expérience bouleversera sa naïveté, sa candeur d’enfant, remettra en cause son regard sur la vie, ainsi que les principes qu’on lui a inculqués au nom de la science, toute puissante. À l’apogée de son existence, il décide de révéler comment, sans le vouloir, il flirta avec l’irrationnel, joua avec l’inconcevable : comment il dansa avec le temps…

Danse avec le temps vu par l’auteur :

Je dois beaucoup à « Danse avec le temps », car c’est le roman qui m’a ouvert la voie de la publication. Son succès a permis l’existence de mes autres ouvrages.
C’est en publiant de courtes nouvelles dans le magazine ID Loisirs et en m’apercevant que mes petites histoires ne laissaient pas indifférent que j’ai décidé de m’attaquer à quelque chose de plus consistant, à savoir un roman.

En remarquant au cours de balades régulières près de la rivière coulant en contrebas de la maison ce petit pont perdu dans la campagne longevoise, je me suis rendu compte de son côté sauvage, un peu hors du temps.
L’idée d’un jeune garçon, qui, en s’aventurant au-dessous à la saison sèche, se retrouve transporté 36 années auparavant m’est venu assez vite. Restait à me documenter sur l’histoire de cet édifice des plus banals, sur les us et coutumes de la France rurale en 1942, et sur les phénomènes de trous de ver, étranges raccourcis de l’espace-temps.
Je tenais enfin mon sujet, une histoire extraordinaire en des lieux, et avec des personnages des plus ordinaires qui soient. La confrontation des deux allait être détonante et ayant tous les éléments en mains, j’ai écrit ce petit roman au cours de l’été 2008.

Le succès de cet ouvrage tient à l’originalité de l’histoire, mais aussi à mon personnage principal, foncièrement attachant à laquelle les lecteurs se sont facilement identifiés grâce à une écriture à la première personne.
J’ai compris également après l’enthousiasme de Nathalie, la directrice de publication des 2 Encres, que l’émotion doit faire partie intégrante du récit, qu’en décrivant méthodiquement les états d’âme du jeune David Brémaud, j’avais su la toucher et j’allais toucher également les futurs lecteurs.
J’ai retenu la leçon et m’applique consciencieusement à décrire le ressenti de mes personnages au travers de l’écriture de mes ouvrages. L’émotion ne doit pas être absente d’un roman, elle est sa cheville, son fil conducteur, le lien qui unit l’auteur et le lecteur.

Oui, j’ai beaucoup d’affection pour ce petit roman pourtant assez simpliste, qui aura été, alors que je n’y croyais pas du tout, le passeport, la pierre angulaire du début de ma modeste « carrière » de romancier.

Recevoir un livre dédicacé

3 commentaires

  • Anonyme 8 février 2016 à21 h 56 min

    « Danse avec le temps » est un roman que j’ai lu d’une seule traite et qui m’a beaucoup plu. C’est l’histoire d’un homme qui par « accident » va réussir à traverser le temps à plusieurs reprises et ainsi transformer sa vie. Outre le suspense qui se dégage du récit, l’envie du narrateur de changer le cour des événements donne une double lecture intéressante. Qui n’a pas voulu détenir le pouvoir d’éviter un accident tragique d’un proche ? ou de transformer un membre de sa famille violent en personne aimante ?

  • Fabienne De Vos 8 février 2016 à21 h 56 min

    Une bien étrange aventure que vit là David Brémaud …
    Qui n’a pas, étant enfant, joué sous un pont où dans un autre lieu isolé ? Endroits magiques où, à l’abri du regard des adultes, on partait vers des lieux imaginaires.
    Ce que vit David n’a pourtant rien d’imaginaire et c’est sans doute ce qui rend son histoire encore plus fantastique.

  • Laetitia Beury 8 février 2016 à21 h 57 min

    Une histoire qui nous ramène des années en arrière… Pleine de malice, d’étrange et d’inexpliqué, elle nous permet de rêver 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *